Historique :

C'est au lendemain de la seconde guerre mondiale qu'est apparu le concept des jumelages. Pour écarter à l'avenir tout risque d'une nouvelle guerre fratricide en Europe, il s'agissait de rapprocher, par dessus les frontières et dans le cadre de relations entre collectivités locales, des populations séparées jusqu'alors par les rivalités nationales qui avaient, des siècles durant, nourri préjugés et haines.

Il fallait être bien optimiste dans cette Europe ruinée, exsangue de l'après-guerre pour engager des populations traumatisées à fraterniser. Cependant les cinquante maires qui, en janvier 1951, fondèrent le Conseil des Communes d'Europe (devenu par la suite le Conseil des Communes et Régions d'Europe), avaient pris conscience du fait que l'Europe ne parviendrait à surmonter ses difficultés qu'en unissant ses forces. En inventant une méthode nouvelle de relations entre communes, ils introduisaient la notion d'une Europe des citoyens et créaient pour la circonstance le nom de jumelage.

"Un jumelage, c'est la rencontre de deux communes qui entendent proclamer qu'elles s'associent pour agir dans une perspective européenne, pour confronter les problèmes et pour développer entre elles des liens d'amitié de plus en plus étroits".

C'est par cette définition que Jean Bareth, un des pères fondateurs du C.C.R.E., présentait cette forme très poussée de coopération.

Acte symbolique d'abord, les jumelages constituent des occasions uniques d'échanges et de contacts étroits entre les populations, permettant aux citoyens de nos pays de prendre conscience que ce qui les rapproche est au fond beaucoup plus fort que ce qui les sépare.

Acte politique ensuite, les jumelages contribuent au développement de l'unité européenne, par la sensibilisation des populations à l'importance de la construction européenne et par des formes concrètes de coopération internationale au niveau des initiatives locales. Les jumelages soulignent l'interdépendance croissante des destins des peuples, par le fait évident que la nature et la dimension de nombreux problèmes dépassent désormais la compétence et les pouvoirs des Etats nationaux traditionnels. Les jumelages peuvent aussi être un moyen, pour les associations et les collectivités locales de différents pays, d'échanger leurs expériences et de proposer des solutions. Cela peut être réalisé dans des domaines très variés : l'approfondissement de l'autonomie locale, les initiatives locales d'emploi, la sauvegarde de l'environnement et du patrimoine culturel, la lutte contre le racisme ou la xénophobie, ou encore dans tout autre domaine considéré comme important.

(source : Conseil des Communes et régions d'Europe)

A la Villedieu du Clain :

Créé en 1979 à l'initiative des Maires des 10 communes de la Communauté de la Villedieu du Clain (à l'époque : Canton ), le Comité de Jumelage se propose de favoriser ou d'organiser des échanges scolaires, sportifs, culturels et sociaux avec sa ville jumelle de WACHTBERG située à 10 kms de l'ancienne capitale allemande : Bonn. Composée de 16 villages, cette ville compte environ 20 000 habitants.

Toute personne habitant le canton est membre simple de l'association. Seuls les membres actifs peuvent participer aux échanges et au fonctionnement de l'association.

Courant 2003 le Comité a décidé de s'ouvrir vers une seconde ville : Elle sera italienne. Les premiers contacts sont positifs. Une délégation de notre Comité s'est rendu en Italie les 13 et 14 Septembre 2003, pour une première rencontre.

Pendant le Week-end du 1er Mai 2004, une délégation italienne de choristes est reçue à La Villedieu

Le 16 Avril 2005, est signé à Bernareggio, près de Milan, le serment scellant le 2ème jumelage du Comité.

Administré par 30 membres comprenant des représentants de chaque commune, le Comité se réunit une dizaine de fois par an alternativement dans chaque commune afin de préparer les échanges qui sont choisis annuellement au cours d'une réunion commune entre les bureaux (allemand et/ou italien) et français.